1 / 19
Le tilleul du soir

Jean Anglade
Paru en 2014 chez Presses de la Cité [Paris] dans la collection Terres de France

Elle a dit au revoir à ses poules, rangé ses affaires dans son baluchon, fermé les volets de sa maison. Prête pour l'ultime aventure, à vingt kilomètres de là. Le Doux Repos, un nom qui promet tant : activités ludiques, repas à heures fixes, nouveaux compagnons et service impeccable ! Pour Mathilde, qui a toujours vécu au fil des saisons ?« nom de gueux ! » ?, cohabiter avec les angoisses et les lubies de Lulu, Mauricette et autres édentés, relève d'une expérience stupéfiante et drolatique ! Car pour Mathilde, digne et bonhomme, si l'âge est bien là, la vie frémit, toujours...

2 / 19
Une pomme oubliée

Jean Anglade
Paru en 2013 chez Presses de la Cité [Paris] dans la collection Terres de France

« Rien à faire. Ce coin maudit (il portait dans son nom même la preuve de sa malédiction, puisque Peyroux veut dire pierreux), ils le vomissaient tous. Bon. D’accord. Qu’ils aillent tous à leurs foutus cinémas, à leurs foutus bistrots, à leurs foutues Assurances sociales, elle, elle restait. » « Nom de gueux ! » Ainsi jure la vieille Mathilde Dutheil à longueur de journée. Contre qui, contre quoi ? Unique habitante d’un village perdu d’Auvergne, elle en arpente inlassablement les trois rues (la rue Horizontale, la rue Qui-Monte et la rue Qui-Descend !). Son mari est mort, son fils installé à Nice ne lui a plus donné de nouvelles depuis des années… et depuis que son dernier voisin est parti dormir au cimetière d’à côté, elle n’a plus que ses chèvres, ses poules, le chat et le facteur à qui faire la causette. Alors pourquoi rester ? Un jour Mathilde voit dans La Montagne l’annonce d’une police privée. Elle décide de faire appel à ses services pour retrouver son fils. Illusion de la vie, de la vieillesse, des derniers jours comptés. La vieille Mathilde qui vit encore mais qu’on a déjà oubliée.

3 / 19
Dans le secret des roseaux

Jean Anglade
Paru en 2002 chez Presses de la Cité Paris


4 / 19
Des chiens vivants

Jean Anglade
Paru en 2012 chez Libra Diffusio Le Mans

Dans les années 60, trois dignitaires nazis condamnés à l’incarcération par le Tribunal de Nuremberg, purgent leur peine dans la prison de Spandau, sous la surveillance de deux cents quarante hommes. Avec son talent habituel, Jean Anglade évoque le passé de ces hommes dans un huis clos bouleversant et poignant. Un roman époustouflant !

5 / 19
Les Cousins Belloc

Jean Anglade
Paru en 2016 chez Libra Diffusio Le Mans dans la collection Corps 16

Auvergne, 1918. Orphelins, Vincent et Mauricet sont deux cousins inséparables qui choisissent de faire leur apprentissage, à Riom, chez le même charcutier. Ils sont tellement serviables qu’on les considère comme les fils de la maison. Jusqu’au jour où la patronne, s’alarmant de leur manque de curiosité pour le sexe opposé, se met en tête de trouver la femme idéale, capable de briser leur innocent et néanmoins troublant duo...

6 / 19
La Fille aux orages

Jean Anglade
Paru en 2000 chez V.D.B


7 / 19
L'Ecureuil des vignes

Jean Anglade
Paru en 2004 chez Presses de la Cité Paris dans la collection Terres de France


8 / 19
Les doigts bleus de la pluie

Jean Anglade
Paru en 2012 chez V.D.B La Roque-sur-Pernes

« Je ne suis pas libre. J’ai un mari, quatre enfants, deux chattes, des parents, des beaux-parents, des maisons à tenir. Tous ont besoin de moi, comprends-tu ? Je leur appartiens. Je ne me suis jamais appartenu ! Toute ma vie, j’ai été le bien des autres, la chose des autres, par droit naturel ou par contrat ! » Ainsi allait la vie d’Aline, nourrie de romans d’amour et d’illusions. Jusqu’à l’inespérée et providentielle rencontre qui lui fait battre le coeur, enfin. Une passion véritable, sincère, inattendue. Et, au risque de tout perdre mari, enfants, réputation, Aline renaît.Tous les romans de Jean Anglade traitent, bien sûr, d’amour, de joies et de chagrins. Pour autant, Les Doigts bleus de la pluie est son premier roman d’amour.

9 / 19
Le tour du doigt

Jean Anglade
Paru en 2015 chez Libra Diffusio Le Mans

Jules Vendange, jeune auvergnat, entame une formation pour devenir maître d'école. Envoyé sur le front en 1916, il perdra une jambe. À son retour, à l'instar de ses camarades, sa vision des choses n'est plus la même. Véritable écorché vif, il n'a qu'une seule obsession obtenir son Brevet Supérieur. Jean Anglade nous livre un subtil portrait d'un instituteur dans le monde rural. Une grande leçon de vie !

10 / 19
Une pomme oubliée

Jean Anglade
Paru en 2015 chez Libra Diffusio Le Mans

« Nom de gueux ! » jure Mathilde à longueur de journée. Contre qui, contre quoi ? Unique habitante d’un hameau d’Auvergne, il ne lui reste que ses chèvres, ses poules, le chat et le facteur à qui faire la causette. Mais Mathilde ne renonce à rien : ni à l’espoir de voir son village repeuplé, ni à celui de retrouver son ingrat de fils parti en ville sans jamais plus donner de nouvelles.

11 / 19
Les convoités

Jean Anglade
Paru en 2016 chez A Vue d'oeil Cergy-Pontoise dans la collection Détente / 16-17

Fils d'un "héros" porté disparu pendant la Première Guerre mondiale, Elio Battilana grandit dans le culte de l'absent. Lorsque sa mère épouse un ouvrier slovène, c'est pour lui un choc. Croyant honorer la mémoire de son père, il se rapproche des fascistes qui prospèrent dans la Trieste trouble des années 1920

12 / 19
Qui t'a fait prince ?

Jean Anglade
Paru en 2017 chez Presses de la Cité [Paris] dans la collection Terres de France

Elevé par son grand-père auvergnat, qui décèle en lui bien des talents, Marin Tourlonias quitte les siens pour conquérir la fortune là où elle se trouve : en Italie ! En 1750, avec une charrette remplie de bric-à-brac qu'il vendra sur les chemins - quelques almanachs, des couteaux, de l'eau miraculeuse ... -, Marin part, confiant en sa bonne étoile. Au fil de ses étapes, de Montbrison à Valence, puis de Turin à Rome, son voyage s'écoule, imprévisible, plein d'apprentissages, de rencontres et de joyeusetés ! Comment ce modeste camelot, issu d'une famille illettrée de laboureurs et de chiffonniers, va-t-il faire naître une riche - et véridique - descendance, la puissante dynastie des Torlonia ?

13 / 19
Le sculpteur de nuages

Jean Anglade
Paru en 2014 chez Libra Diffusio Le Mans

Quel destin étonnant que celui de Ralph Stalkner, sculpteur adulé du San Francisco des années trente. Il est au sommet de la gloire quand il voit débarquer dans son atelier une jeune modèle auvergnate aux proportions idéales. C’est le coup de foudre ! Pour les beaux yeux de Francine, Ralph est prêt à tout, même à s’installer avec elle dans une ferme au pied de la chaîne des Puys. Croyant sa carrière terminée, la chance lui sourit à nouveau quand il découvre la pierre de Volvic.

14 / 19
Un Coeur étranger

Jean Anglade
Paru en 2008 chez Presses de la Cité Paris dans la collection Terres de France


15 / 19
Les Permissions de mai

Anglade, Jean et Mugler, Yves
Paru en 2009 chez V.D.B La Roque-sur-Pernes


16 / 19
Confidences auvergnates

Anglade, Jean et Chavardès, Maurice
Paru en 2010 chez Libra Diffusio Le Mans

Jean Anglade qui pendant un quart de siècle a partagé sa vie entre l'enseignement et l'écriture, et dont l'oeuvre comporte plus de soixante titres nous mène ici dans ses confidences auvergnates. Né dans la mouvance de la capitale de la coutellerie à Thiers, entouré des volcans de l'Auvergne, dans un monde d'artisans, de paysans, d'ouvriers, de besogneux, il nous conte son enfance : entouré d'une mère qui n'a jamais vieilli, d'un père disparu à la guerre de 1914 qu'il recherche toujours, d'un oncle coutelier, d'un beau-père charretier. Tous ces personnages d'avant 1914 et d'après sont à la fois hauts en couleur, simples et truculents, rustiques et poétiques. A lire ces pages si vivantes, on a tour à tour l'envie de sourire, quelquefois même d'éclater de rire. Il advient que l'auteur puisse nous tirer une petite larme. On est vraiment dans cette Auvergne captivante, attirante. On y fréquente un patois savoureux. On y entre dans des maisons. On se promène dans la campagne. On va à l'école des Frères comme à l'école laïque. On traverse l'entre-deux-guerres, les événements de 1940-1944. Puis, bientôt, le talent d'écrivain de Jean Anglade va faire son apparition. Jean Anglade retourne ici à son pays d'autrefois, fouille inlassablement dans son enfance qu'il n'a jamais vraiment quittée. Il sait admirablement évoquer la tradition tout en l'ouvrant sur les rêves et sur les réalités d'aujourd'hui. Un témoignage, un livre d'images, mais aussi un vrai roman.

17 / 19
Les Délices d'Alexandrine

Anglade, Jean et Candotti-Besson, Gin
Paru en 2009 chez V.D.B La Roque-sur-Pernes


18 / 19
Femmes de nos campagnes

Anglade, Jean, Chazal, Claire et Normand, Annick
Paru en 2005 chez Presses de la Cité Paris dans la collection Terres de France

Llustré par de superbes photographies anciennes, commenté par des extraits de romans " Terres de France " et par des légendes, l'album Femmes de nos campagnes ressuscite un monde qui n'est plus. Celui des lavandières, des ravaudeuses, des fileuses, des plumeuses de volaille, des glaneuses, des cabaretières de toutes nos régions de France. Au fil des pages, ce précieux document nous fait revivre les rituels, le quotidien, les gestes, la vie de famille de nos grands-mères ou arrière grands-mères de la fin du XIXe siècle aux années 1950.

19 / 19
Mémoires paysannes

Anglade, Jean, Debaisieux, Francis, Monestier, Hervé et Soissons, Pierre
Paru en 2007 chez Ed. de Borée Romagnat