1 / 2
Charmer, s'égarer et mourir

Christine Orban
Paru en 2016 chez Albin Michel Paris

« C'est Marie-Antoinette que je voulais écouter. L'écouter comme si j'avais été sa confidente. Sa voix résonne dans sa correspondance, dans ses silences, dans les mots effacés et retrouvés. Je l'ai entendu. Les lignes tracées de sa main sont comme des notes sur une partition de musique. Je perçois l'incertitude de son timbre, sa sensualité, je perçois des sons graves et légers comme l'eau d'une rivière, une rivière de larmes. »

2 / 2
Le Silence des hommes

Christine Orban
Paru en 2003 chez Albin Michel Paris