1 / 5
L'Amour qu'on porte

Hoestland, Jo et Ségovia, Carmen
Paru en 2007 chez Milan jeunesse Toulouse

C’est l’histoire d’une rituelle promenade dans la forêt, d’un père avec son fils, fils vêtu de ce rouge vif qui réchauffe le regard au milieu des pages aux teintes décolorées. Ce « fil rouge » nous guide durant cette promenade, qui essouffle et fatigue le petit garçon. Au retour, le père finit par porter son fils, exténué, sur ses épaules. Et quand ce dernier demande à son père s’il n’est pas trop lourd, il le rassure : « Ce qu’on porte avec amour n’est jamais trop lourd ». Le temps passe, le petit garçon grandit, sans jamais qu’il nous soit permis de quitter des yeux ce personnage aux vêtements rouges. Le jeune adolescent devient adulte, part et connaît l’amour éphémère d’une jeune fille. Première note de déception relative à l’amour. Le temps passe et nous en prenons toute la mesure en voyant vieillir ses parents, à qui il vient rendre visite de temps en temps. Un jour, notre jeune adulte, vêtu de son manteau rouge, décide de refaire la promenade traditionnelle avec son père. Cette structure cyclique nous ramène subitement en arrière, comme si rien n’avait changé....

2 / 5
Tu peux toujours courir

Hoestland, Jo et Meyrand, Estelle
Paru en 2005 chez Nathan Paris dans la collection C'est la vie !


3 / 5
Une si jolie maîtresse

Hoestland, Jo et Rodriguez, Béatrice
Paru en 2007 chez Actes Sud Junior Arles dans la collection Cadet

La maîtresse, on l'appelle Linda. Elle veut bien. Elle est très belle. Elle s'habille avec de jolies robes légères comme des rideaux, on voit ses jambes à travers. Les autres, ils s'en fichent, je crois, des jambes de la maîtresse, et de ses yeux, et de ses lèvres. Pas moi. Pas depuis qu'elle m'a embrassé, l'autre fois, pour me consoler.

4 / 5
Le Moulin à paroles : Un abécédaire en comptines

Hoestland, Jo et Latyk, Olivier
Paru en 2006 chez Bayard jeunesse Paris


5 / 5
Un mouchoir de ciel bleu

Hoestland, Jo et Novi, Nathalie
Paru en 2003 chez Magnier Paris

Un petit bout de ciel bleu tombe à terre. En entendant un passant qui le prend pour "un mouchoir bleu qui a perdu son chagrin", il se met en quête d'un chagrin à consoler. Hélas, il rencontre beaucoup de chagrins, et certains sont trop gros, trop lourds à porter pour un simple mouchoir: il voit des enterrements, il voit le sang, la maladie, le désespoir, et finalement, il tombe à point nommé pour consoler une petite fille qui vient d'avoir une grosse frayeur. Le monde n'est pas toujours gai, pour certaines personnes, il est bien plus souvent triste et oppressant, Jo Hoestlandt et Nathalie Novi ont osé dire tout cela dans un album pour enfants, c'est assez rare pour être souligné. Pourtant, le livre est loin d'être désespérant, car la morale de cette petite promenade à travers le monde est qu'il suffit parfois de tourner son regard vers un petit coin de ciel bleu pour se sentir plus léger.