1 / 2
Le loup des sables (1) : Le loup des sables

Lind, Asa, Verbeke, Ludivine et Leroy, Violaine
Paru en 2012 chez Bayard jeunesse [Montrouge] dans la collection Estampillette

Zackarina est fâchée car ses parents, toujours débordés, ont peu de temps à lui accorder. Alors elle part bouder sur la plage. Un jour, elle découvre un petit loup des sables. Un animal extraordinaire au pelage doré, qui se nourrit de la lumière du soleil et du clair de lune. C'est l'ami parfait : il sait répondre, avec patience et fantaisie, à toutes ses questions. Ainsi, tous deux réfléchissent à la colère, aux bobos, à la crainte de perdre son doudou, à l'amour, au bonheur d'avoir des poches dans son pantalon, à la peur du noir... Leurs rencontres sur la plage se renouvellent chaque fois que Zackarina a besoin de parler, de calmer ses inquiétudes ou de jouer. Et, jour après jour, Zackarina grandit !

2 / 2
Le loup des sables (2) : Le loup des sables, encore lui !

Lind, Asa, Verbeke, Ludivine et Leroy, Violaine
Paru en 2012 chez Bayard jeunesse [Montrouge] dans la collection Estampillette

Un petit frère suédois du"Petit Prince" Pour Zacharina et son ami, le loup des sables, tout, de la bêtise des adultes jusqu’aux secrets de l’univers, est matière à réflexion ! Lorsque Zacharina veut jouer, ses parents, trop occupés par leurs activités d’adultes, ne sont pas toujours disponibles. Un jour qu’elle se rend sur la plage, non loin de sa maison, en creusant un trou, la fillette déterre un loup des sables. Un animal intelligent, au pelage doré, qui se nourrit de la lumière du soleil et du clair de lune. Il est l’ami parfait que recherche Zacharina : il peut répondre, avec patience et fantaisie, à toutes ses questions et satisfaire sa curiosité. Ainsi, tous deux réfléchissent aux inventions essentielles, à la musique du temps, aux coups de colère qui font prendre la fuite, à l’existence possible d’un autre monde, au sens de la coquetterie, à la frousse que cela fait de rester seule à la maison, à pourquoi les couleurs deviennent noires la nuit, à ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, jusqu’au jour où les pommes sont mûres. Et ce jour-là, pour la cueillette, il fait un peu frais. Zackarina enfile son blouson d’automne de l’année passée, et il est devenu trop petit. Ainsi, sans s’en rendre compte, Zackarina a grandi ! et déjà son ami le loup des sables se rend-il à la raison qu’elle a moins besoin de lui.